17 août 2005

Mouvement pour l'abolition de la viande

La plupart des gens pensent qu'il ne faut pas tuer un animal sans raison sérieuse. En France, le Code pénal lui-même interdit de tuer, sans nécessité, une vache, un cochon ou un poulet.

Il est de plus en plus connu que la viande n'est pas nécessaire pour vivre en bonne santé.

Le temps n'est-il pas venu de demander l'abolition de la viande ?

Pourquoi ne pas faire de cette demande - énorme en apparence, et pourtant si simple - un objectif fédérateur du mouvement animaliste mondial ?

Certes, il faut continuer de décrire, de faire sentir, et de dénoncer, les souffrances et les privations endurées par les animaux. Il faut continuer de demander l'interdiction des pratiques jugées comme les plus choquantes : cages minuscules, mutilations, gavage, corrida, ... Il faut continuer de promouvoir la réalité et l'importance de leur sensibilité, comme de la nôtre. Continuer de remettre en cause le spécisme. De promouvoir le végétarisme et le végétalisme.

Mais cela ne suffit pas.

Il est devenu maintenant incohérent de ne pas exprimer clairement la demande politique de l'abolition de la viande.

Nous n'osons même pas formuler cette demande tant elle nous parait chimérique. Surtout, nous redoutons de passer pour des fanatiques qui veulent imposer leurs idées aux autres.

Nous avons tort. Tort de prendre le moindre mangeur de viande pour un défenseur des abattoirs. Tort de supposer -sans savoir- que la société ne serait pas encore prête à entendre cette demande, et encore moins à en débattre.

Au 18e siècle, l'esclavage des humains était légal, et une pièce maîtresse de l'économie coloniale. Il paraissait alors chimérique d'imaginer abolir cette pratique universelle et millénaire. Inspirons-nous des activistes d'alors qui se sont organisés pour la rendre illégale.

Oeuvrons à notre tour, chacun à notre manière, à une vaste campagne mondiale pour l'abolition de la viande.

Dans les messages à venir sur ce blog, je partagerai, petit à petit, le faisceau d'éléments qui m'a convaincu qu'un tel objectif peut être atteint dans de nombreux pays avant la fin de ce siècle.

Antoine Comiti

(Texte révisé le 13 octobre 2005)

35 commentaires:

jaredcow a dit…

Bravo Antoine! Une idée si simple, mais pourquoi pas?

Eric M a dit…

Il ne nous reste plus qu'a retrousser nos manches, bien belles idées mais par quoi devons nous commencer ?

Anonyme a dit…

La seule solution est d'envoyer des millions de mails à la Terre entière avec des liens de vidéo montrant les tortures infligées au animaux. Les carnivores veulent croire que les animaux sont tués "proprement". Montrons-leur que c'est faux.

Anonyme a dit…

De prime abord, ça parait aussi difficile que de vider les océans avec une petite cuiller, il est tellement difficile de faire évoluer les mentalités ! Mais je trouve que c'est une bonne idée, même si ce n'est pas gagné d'avance.Il faut maintenant s'y mettre, mais par où commencer et comment ?

Anonyme a dit…

De tout coeur avec vous Antoine !

Tout comme les animaux-humains, les animaux ont le droit d'être respectés et de vivre leur vie. L'homme n'est ni roi ni maître sur cette Terre et cette Terre ne lui appartient pas uniquement.

Tuer des êtres sensibles, simplement parce qu'ils sont différents de nous, est un crime !

vd

Anonyme a dit…

Je suis aussi de tout coeur avec toi, Antoine. Je ne mange pas les animaux depuis longtemps et je pense, en toute humilité, que considérer les animaux comme des etres sensibles, est une question d'évolution spirituelle.Plus nous évoluons, plus nous sommes sensibles aux autres, donc aussi aux animaux, aux plantes, a la terre et pas seulement dirigé vers notre nombril! Comment accélérer cette prise de conscience?

Martin a dit…

Bravo.
Antoine, vous avez mon soutien inconditionnel.
Depuis maintenant 20 ans, les animaux sont mes amis et je ne peux quand même pas manger mes amis..!!! :)
Salutations à tous depuis la Suisse

Julie a dit…

Coucou Antoine,

Juste un petit commentaire pour t'encourager, nous aussi on a envie d'y croire !!!!
Je suis persuadée que l'opinion pourrait basculer rapidement, il suffit de trouver ce qui peut provoquer ce déclic. Tu as raison, la majorité des gens est sensible à la souffrance des autres. On ne combat pas contre des défenseurs des abattoirs, mais contre des habitudes, des peurs du changement.
Ton projet est bien aussi parce qu'il donne de l'espoir et nous en avons tous bien besoin...savoir comment lutter, dans quelle direction, avoir un vrai but, un but concret.

A bientôt

Anonyme a dit…

bonjour Antoine,

je suis persuadé que ta démarche est la bonne; je te soutiens volontiers et je vais commencer à argumenter dans le même sens que toi; mais pourquoi n'y ai-je pas pensé moi même????
en tout cas, la tâche est rude et nous ne serons jamais trop à nous y atteler, il faut que chacun s'engage;
l'association "evolution biophile" que je viens de créer devrait apporter sa pierre à l'édifice

bon courage

Patrick (tribudedana@no-log.org)

Anonyme a dit…

De quel droit pensez-vous interdire a tout individue de manger de la viande? Personne ne vous oblige a le faire et le moins que vous puissiez faire est de respecter les choix de chacun.
J'ai moi même de la famille qui ne mange pas viande, et je respect; mais elle me respect aussi dans mon choix.
pour votre information manger de la viande n'est pas un manque de respect de l'animal bien au contraire ce qui est un abut c'est le massacre la je suis de votre avis. Elever des animaux pour se nourir ne correspond pas a un manque de respect de l'animal a partir du moment ou l'animal peut évoluer dans un bien etre(en espace et apport de nourriture).
Je suis sur que certain d'entre vous ont des chats ou un chien, et vous etes vous poser la question si votre compagnons était heureux d'etre dans votre logement ou maison, ne pouvant se défouler que sur votre terrain???
méditer sur le fait que même un végétal vie et meurs, simplement il ne vous apporte rien sauf a manger. Alors est-ce vraiment le respect de la nature et de la vie??????

Michelle a dit…

Ce que je voudrais, ce sont de vrais reportages qui passeraient aux heures de grandes écoutes à la télé.
Par exemple:
La visite d'un abattoir en pleine action
La mort en direct d'un faon tué à la chasse
Et tant d'autres que personne ne veut voir.
Courage! Si ce n'est pas cruel ni consternant, montrez à la population hypocrite ce dont ils sont coupables!

Anonyme a dit…

je suis d'acord avec votre cause mais je suis moi-même sensible aux images. je suis dégouté de vouloir montrer des images de tueries et de massacre de tous être vivants. c'est en quelque sortes laisser continuer le tps déjà en trop du reportage les massacres, c'est vraiment n'importe quoi michelle ce que tu demandes...

Emma a dit…

Pourquoi ne pas commencer par lancer la journée sans viande une fois par an? Celà pourrait sensibilier les gens. Beaucoup sentent de la culpabilité quand je leur parle de mes raisons d'être végétarienne. Ils (bon, surtout elles) me disent quelquefois "je mange de moins en moins de viande".

Anonyme a dit…

Totalement d accord sur presque tout les point, sauf un; l esclavage n a pas ete abolit du tout!!

Cel a dit…

Juste un truc à propos du commentaire d'Emma: la journée sans viande une fois par an existe déjà. C'est le Meat out Day qui existe depuis 1985 et qui a lieu le 20 Mars de chaque année.
http://www.meatout.org/

Anonyme a dit…

Cela me fait vraiment chaud au coeur de vous voir vous mobiliser pour l'abolition de la viande. Cette pratique est certainement une des plus grandes source de souffrance infligée par les hommes aux animaux. C'est probablement le plus grand mal que les hommes font aux autres, tout simplement. Quant on sait le nombre invraisemblable d'animaux tués pour la viande, les conditions de leur détention et de leur mise à mort, c'est en fait certain, c'est certainement le lieu des plus grandes souffrances que l'on puisse observer sur cette planète.

Abolir la viande, voilà donc le plus grand bienfait que l'on puisse imaginer, le plus grand bonheur et la plus grande joie que l'on puisse offrir. Il n'y a pas d'oeuvre plus utile. Faire que tant de souffrance ne soit plus, je vois rien de plus grand. C'est à la portée de chacun, c'est facile, il suffit simplement de changer ce qu'on a dans nos assiètes. Vraiment aisé, il suffit de faire un petit effort pour modifier ses habitudes. Il faut y aller.

do a dit…

Bravo Antoine !

Comme nous les animaux ont droit au respect et à la vie. Nous ne sommes pas supérieurs à eux mais seulement différents.

de san nicolas espinosa jean bernard a dit…

Vite ! OUI à l'abolition de la barbarie donc, à l'interdiction de tout commerce de produits animaux.

Anonyme a dit…

Bravo pour cette initiative que je soutiens entièrement : la consommation de viande entraîne effectivement sans nécessité des souffrances et la mort pour des centaines de milliards d'animaux chaque année.

chevane a dit…

La consommation humaine de viande n'est pas a elle seule responsable de toutes les souffrances animales.
Il y a tout aussi tout les accessoires du bien paraitre humains qui occupe aussi une part tres importantes dans cette grande mise a mort ( fourrure, cosmetiques,essai de laboratoire, ect.....).
Ne pas oublier aussi tout les animaux familier qui sont nourrir avec la viande d'autres animaux.
Il est clair que la race humaine ne va pas s'eteindre si on ne mange plus de viande mais pour faire entree cela dans tous les esprits il faut deja passe par la case respect de la vie et de toute vie.
Je prendrais exemple des équidés comme marque d'irrespect le plus flagrant, car ce sont des animaux dedies essentiellement au plaisir huamins, et comme seule recompense c'est de finir a l'abattoir pour recuperer un peu de son prix d'achat.
Cela doit changer en leur donnant le statuts d'animaux domestiques cela les eloigneras plus vite des abattoirs que d'argumenter contre l'hypophagie.

pierre a dit…

Comme je voudrais que ce projet soit réalisable, alors il faut agir pour que plus jamais aucun animal soit sacrifier, car s'ils sont venu au monde cela ne veux pas dire qu'ils sont destiner à être manger, pourquoi l'homme n'est pas capable de reconnaître que les animaux ressentent la douleur? peut-être de peur de ce faire abaisser? mais il n'y a rien à avoir honte de penser que les animaux peuvent être au même niveau que nous et qu'ils méritent de la compassion et du respect et qu'ils veulent vivrent eux aussi dans le respect et la protection alors Antoine et tout ceux qui veulent que ce projet soit réalisable, il faut agir et commencer tout de suite avant qu'ils aient trop d'animaux qui soient massacrer encore. Je sais que peut-être dans certain pays sa sera plus facile que d'autre ex: comme les pays qui sont sous développé je pense que sa sera plus difficile de faire abolir la viande mais c'est certains que si on n'essaye pas on ne le sera pas alors il faut être plusieurs voir même des milliers à vouloir la même chose si on s'y met on peux changer bien plus de chose que si on reste là à ne pas agir, met sa prend des actions et ça qui va les donnés? il faut que les gens se retrouve dans des forums pour la cause animal et agir ensemble,diffuser des tract, écrire aux ministres,et faire des manifestation, si on agit partout dans le monde je pense que cela va fonctionné, faire des pressions sa l'aiderais aussi. En tout cas je suis partante dans tout ces cas là. Linda

Anonyme a dit…

LUTTE CONTRE L'HIPPOPHAGIE

NON ! UN CHEVAL CA NE SE MANGE PAS !

Obtenez un autocollant gratuit en écrivant à :
AEC
Résidence La Pléiade
98, rue de Canteleu
59000 LILLE

Joindre une enveloppe timbrée pour le retour du courrier.

Merci aussi de visiter les sites :

http://petitiononline.com/1703ab/petition.html

http://www.chez.com/hippophagie

http://www.dailymotion.com/apocalipsflo/video/xan6v_hippophagie

http://www.mysanantonio.com/specials/20070928Horse/index.html

http://www.reseaulibre.net/rage/video3.html

Faites passer le message à vos amis.

Amitiés.

AEC.

vivke a dit…

Bravo ! Chaque mouvement dans le bon sens est précieux.

Anonyme a dit…

Alors la , je ne suis pas d'accord avec vous !!!
Vous êtes débile ou quoi !!!
Pourquoi abolirait on la viande, l'un des aliment les plus important de notre pyramide alimentaire...
Alors si vous voulez vous foutre la santé en l'air pour sauver les animaux c'est votre probleme, mais moi je ne vous suis pas !!!
Je sais comment sont abattus les betes, et franchement sans etre mechante, je m'en fou un peu...
Deja il faut aimer les animaux, ce qui n'est pas mon cas... De plus je suis sure et certaine que beaucoup de personnes savent comment les betes sont tuées, mais comme moi ils s'en foutent...
L'animal est et restera inferieur a l'homme...
Et apres on viend dire que les vegetariens respectent les carnaciers... Mon oeil oui !!!
Je suis une adoratrice de toutes les viandes existentes, en passant par le kangourou, la vache, l'antilope, l'autruche, le lapin,... Et je ne saurais jamais m'en defaire pour les remplacer par des carottes ou des racines de radis !!!

Anonyme a dit…

Puis si la viande est abolie, croyez vous les carnaciers vont se laisser faire???
Bien sur que non !!!
Genre pendant la nuit, la personne ira tuer sa vache dans son pré pour l'embarqué après...Et surement plus cruellement qu'a l'abattoir...
Franchement tué sans souffrance d'accord, mais l'abolir, NON !

Sarah a dit…

Salut Antoine
S'il te plaît contacte moi, je serais intéressée à te parler "en direct".
Merci, Sarah

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Le plus vil des métiers

Regardez-les avec leurs blouses blanches maculées du sang de leurs victimes, regardez-les ces bourreaux modernes, ces dépeceurs de cadavres qui se targuent de caler agréablement vos estomacs avec les fraîches dépouilles de leurs proies scientifiquement engraissées puis criminellement découpées, consciencieusement mises en parcelles, professionnellement mises en étalage avec goût, art, raffinement. Regardez-les comme ils sont vils avec leurs gros bras de tueurs, leurs muscles de forças, leurs épaisses moustaches d'ogres, leurs pognes d'assommeurs, leurs horribles instruments de charognards ! Ils sont d'autant plus vils qu'ils s'ignorent tels qu'ils sont en vérité. Je veux parler des bouchers-charcutiers : artisans hautement méprisables, quoique rarement dénigrés par la société complice.

Laissez-moi rétablir la vérité ici, au nom de la civilisation trop vite oubliée, au nom de vos viscères indolents qui digèrent avec bonne conscience le fruit des oeuvres les plus ignobles de l'humanité. La boucherie est, entre toutes les professions, la plus méprisable qui soit. Contrairement aux idées imbécilement toutes faites, il y a dans ce monde non seulement des sots métiers, mais encore des corporations infamantes, barbares, criminelles. La boucherie fait indéniablement partie de ces corps de métiers indignes des sensibilités civilisées, des esprits éclairés, des consciences évoluées.

Allez donc visiter les abattoirs, vous les carnassiers primaires au palais si délicat, vous les connaisseurs qui, à travers vos achats honnêtes chez le boucher, faites honneur à la gastronomie française, vous qui vous enorgueillissez de contribuer à développer le petit commerce de proximité et à valoriser l'artisanat de qualité de nos chers petits quartiers si conviviaux...

Allez vous rendre compte sur place de ce que l'homme peut concevoir en ignominie, au nom des plus primaires instincts dictés par son ventre. Dans les abattoirs la mise à mort industrielle et le viol sordide des dépouilles animales sont des activités comme les autres, naturelles, saines, propres, très ancrées dans les moeurs, honorables aux yeux de tous. Et d'ailleurs ces activités bouchères génèrent beaucoup d'emplois, ce qui est le meilleur argument qui soit au monde, puisque très à la mode dans notre société obsédée par l'emploi. Dans les abattoirs on s'occupe de fournir à l'humanité la moins évoluée (la plus grande partie de l'humanité donc) de quoi satisfaire ses habitudes millénaires, et par la même occasion ses pires illusions nutritionnelles.

Et tout ça sans le moindre respect pour l'animal, évidemment. Mais on ne s'attarde pas à ce genre de délicatesses dans le milieu des « viandars ». L'industrie ne connaît pas d'états d'âmes : la réalité économique avant tout. Il faut dire que la dignité est un luxe lorsque des emplois sont en jeux...

Les animaux ne sont que plus des choses dès qu'ils passent le seuil de l'une de ces « usines à viande » avec leurs hordes de primitifs hilares avides de sculpter la chair morte jetée en pâture à leurs sauvages assauts. Votre boucher est aimable avec son rire bonhomme et son sens commercial, c'est bien connu. Détrompez-vous cependant sur l'état des choses telles que vous les voyez : derrière ces civilités de bon aloi règne la plus parfaite sauvagerie. Le métier de la boucherie est pourtant très formateur pour la jeunesse et on ne s'arrête pas à des considérations aussi puériles face à l'enjeu économique que représente la profession vous diront les anciens... Je veux parler de ces pauvres brutes dégénérées ignares qui en général meurent de la cirrhose du foie ou du cancer des poumons ou plus souvent, juste retour des choses, de maladies du coeur. Charcuterie oblige.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Dino Castelbou a dit…

vive l'ahimsa !

Dino Castelbou a dit…

La viande est le premier des terrorismes. C'est une attaque délibérée envers des animaux innocents qui ont commis comme "crime" de naître sous une forme non-humaine ; les animaux sont devenus des abstractions, des victimes de l'eugénisme (tous les animaux d'élevage sont consanguins...). Tolérer la violence, c'est être violent. La viande doit être abolie, car la viande n'est que de la violence. Celui qui ne respecte pas les animaux, ne se respecte pas lui-même. La viande ne fait pas seulement souffrir les animaux, mais les hommes qui respectent les animaux, et qui en vomissent de voir comment sont traités les sujets de leur affection par des robots-humains qui massacrent à la chaîne pour des robots-humains qui ont pour religion la zoophagie...http://www.youtube.com/watch?v=v61js4NJn4A&feature=channel_video_title

D a dit…

Les abattoirs doivent être abolis définitivement!!!!!! Les animaux sont des êtres vivants comme nous (quoi que non pas vraiment pour la plupart des participants de nôtre vile espèce malheureusement, espérons qu'un jour cela changera lorsque ces pratiques sanglantes seront abolies suite à un éveil de la conscience massif), les animaux sont sensibles, intelligents, bienveillants ( contrairement à la plupart des êtres humains qui ne sont bienveillants, excusez-moi, que pour remplir leurs poches rembourrées!) Vive le bien-être animal!!!! Manger de la viande n'est pas un choix, un choix ne peut se faire que et seulement s'il n'implique pas la souffrance d'autrui, sinon avec l'argument de certains, je peux prendre une arme et m'amuser à tirer sur les citadins et personne ne pourra rien dire parce que c'est un choix que j'ai fait, parce qu'il me divertit, m'amuse, me plait..... NON ça ne peut plus durer, on a toutes les raisons de vous imposer notre choix car vous commettez des meurtres voilés par l'indifférence !!!!!

MICELI a dit…

Bonjour,
Depuis ma naissance, je sais que cela n'est pas normal de manger des animaux.
Je n'ai jamais aimé la viande et pourtant je viens d'une famille de carnassiers.
Avant, seul l'instinct me guidait, maintenant, ma pensée le fait. Je parle inlassablement autour de moi, mais, à présent, une réalité mondiale, économique et de nécessité va dans notre sens. Espérons et continuons notre travail d'information.

locata a dit…

tres peu de gens savent que nous avons le meme système digestif que le gorille or il ne mange que des fruits des racines des feuilles des noix
et en aucun cas de la viande nous n'avons pas une dentition de carnassier nous mangeons de la viande parce que nous avons inventé le feu
et la poele beaucoup de cancers digestifs sont d'après certaines études la consequence de cette alimentation carnèe d'autre part nous utilisons les animaux comme
les nazis qui exterminaient les juifs pendant la seconde guerre avec la meme cruauté alors je mange de tout et avec beaucoup de plaisir… sauf des animaux !!

Anonyme a dit…

Bonjour,

Il faut développer les alternatives à la chair animale par la mise en place de "comptoirs VG" où la gastronomie végétarienne sera mise en avant .
Elaborer une cuisine mondiale regroupant tout ce qui existe depuis des millénaires , dans diverses civilisations .
C'est ce que j'avais prévu de faire , dans le dernier tier de ma vie , mais le sort en a décidé autrement .
Les carnassiers ont l'impression que s'ils ne consomment plus de viande , ils vont se désintégrer , perdre un bras , une jambe , ou les deux .
La chair qu'ils consomment leur donne l'impression que leurs organes se renouvèlent par ce qu'ils mangent .
Cette fausse idée qui est ancrée profondément et pourrait être une réminiscence de l'époque où en mangeant une chose , on pensait prendre une partie de la force de cette chose.
est totalement erronée , sans quoi un panda se transformerait en bambou ,une vache en herbe , un gorille en un amas de végétal .
De plus une majorité d'humains pense être le fruit d'une création alors que l'on est apparu que dans le dernier millième de l'âge de la terre ,soit bien après de multiples péripéties et essais innombrables pendant une période mille fois plus étalée , dans le temps .
On peut difficilement imaginer qu'une entité créatrice serait à ce point inefficace qu'elle aurait eu besoin de ces milliards d'années pour arriver à ce qu'une forme de vie se dresse et libère deux de ses membres ,afin de maitriser la confection de systèmes de défenses et attaques .
On peut croire en ce que l'on veut ,mais on doit aussi se rendre à l'évidence que l'homme est issu d'un processus évolutif , comme toute les autres espèces actuelles.
Chacune a suivi des chemins qui se son croisés , suivis ,groupés et la démultiplication de l'impact de notre existence par la préhension ne nous autorise pas à gouverner de manière dictatoriale en nous disant que cette force destructrice acquise, est un don venu du ciel qu'on ne peut remettre en cause ;
Une créature "forte" a surtout un devoir de protection du plus vulnérable.
Je pense que c'est ce que voudrait un créateur s'il avait voulu d'une espèce comme la nôtre.
Que cette espèce protège toute sa création ( sur cette terre en tout cas) afin qu'elle perdure .
A l'image d'un gardien de la terre ,délégué.
A notre époque on ne peut plus seulement respecter les êtres avec lesquels on a la capacité de prolonger nos gènes , dans le futur ,après un acte sexuel réussi .
C'est trop réducteur et tellement prétentieux.
Notre soi-disant cerveau admirable , vaut mieux que ça .
C'est rassurant de constater que même minoritaires , on a bon espoir de pouvoir avancer , grâce à des gens comme vous , comme nous.
Je pense sincèrement que dans un siècle ou deux , on parlera de l'époque actuelle , comme de la plus sombre et cruelle ,du système solaire ,depuis sa naissance.

Anonyme a dit…

Je voudrais aussi rajouter , suite à la lecture de deux ou trois intervenants à qui l'on semblerait manquer de respect en essayant de les contraindre à manger moins ou plus du tout de viande , que 70 % des terres cultivables sont confisquées pour offrir de la chair à l'hémisphère nord .
Que la production carnée est la plus grosse déchèterie des ressources que la terre ait connu .
C'est comme si on prélevait 10 à 15 % des éléments nutritifs en mettant en décharge les 85 à 90 % restants ,en toute normalité , sachant qu'un grand nombre crève de faim .
C'est pourtant la stricte réalité et tout le monde semble s'en foutre .
C'est pour cette raison , aussi , que je ne peux pas respecter un choix alimentaire qui cautionne cette immense déchèterie , alors que d'autres en crèvent .
Mais apparemment , cette incontournable réalité est un peu difficile à envisager pour pas mal de monde.
C'est comme si on me demandait de respecter un individu qui n'a de respect que pour lui et ses ressemblants en prétextant une légitimité qu'il est incapable de définir autrement que par du subjectif .
C'est malheureusement le fait de l'homme de penser que les règles et valeurs de son temps,sont un droit incontournable qu'on ne peut remettre en cause.
Heureusement , les mentalités sorties tout doit du crâne de homo sapiens , semblent suivre une évolution , comme l'ont fait les formes de vie qui restent sur terre .
De tout temps , les plus abominables coutumes ont eu leurs heures de gloire et l'aval de la majorité ,puis des minorités ont réussi ,petit à petit , à faire grandir le respect et la tolérance vers des horizons plus larges .
C'est plus difficile d'étendre ses valeurs au delà de sa petite sphère ,mais c'est tellement enrichissant et fait sur mesure pour l'homme et sa dignité en construction .

Anonyme a dit…

Bonjour, une "info récente" que nous souhaitons faire partager à ceux qui n'ont pas encore vu ceci: "le discours le plus important de votre vie" de Gary Yourofsky, sur Youtube. UN VRAI CHOC. Et bien sûr, "earthlings" de Shaun Monson, film de 2005 déjà, aussi sur Youtube. A voir, faire voir un maximum, sans modération aucune...